Après avoir fait ce dessert je me demande, pourquoi je n'y ai pas pensé avant? Cela paraît si évident, pourtant, surtout pour une amatrice du riz au lait comme je suis. Le millet est naturellement sucré et un peu gluant, il se prête à merveille aux desserts. Mais non, il fallait réinventer la roue et redécouvrir le millet, cela fais des mois que je façonne mes boulettes de millet au parmesan  sans trop songer à autre chose.

Donc, qu'est ce que cela donne au final? Cette verrine est très proche du riz au lait, avec la texture un peu différente. Bien évidemment, dans les deux cas l'utilisation du lait végétale la rende moins grasse et plus digeste mais modifie un peu le goût. A vous de choisir entre le lait de vache et le lait de soja, cela marche pour les deux. 

Avis au gourmands: pour un petit croustillant et plus de rondeur en bouche rajoutez une poignée de pralin dans votre millet, avant de verser la préparation dans les verrines. Et n'oublier pas dans ce cas-là de sucrer moins!

millet

Pour 6-8 verrines:

  • 1 litre de lait (de soja dans mon cas)
  • 100g de millet
  • 80g de sucre roux (ou plus, selon goût)
  • 1/2 c. à c. de canelle
  • 3-4 cloues de girofle
  • 1 mangue bien mûre (d'Espagne)
  • 2 c. à s. de sirop d'érable ou d'agave ou de miel d'acacia
  • 1 c. à s. de jus de citron

Porter le lait à ébullition. Verser le millet, la canelle, les cloues de girofle et le sucre et mélanger. Réduire le feu au maximum, couvrir et laisser cuire 30 à 40 minutes en petits "glou-glou" en mélangeant toutes les 5-10 minutes (surtout à la fin). Le millet doit s'épaissir pour avoir une texture de "béchamel", il se figera bien d'avantage en se refroidissant.

Verser une louche dans les verrines et laisser figer 2 heures au frais. 

Eplucher la mangue et mixer la chair avec le sirop d'érable et le jus de citron, allonger avec un peu d'eau. Verser sur le millet avant de servir. Décorer avec les pralins, noix ou amandes concassés.